Ce qu’il faut regarder avant d’adopter

Avant de craquer sur un lapin, il faut bien l’observer.
Pour éviter tout drame, pleurs ou facture de vétérinaire dans la semaine qui suit l’achat, plusieurs critères doivent être regardés de près sur le jeune lapin et son lieu de vie. Ces règles sont valables quelque soit le lieu d’achat. (lire l’article « Où acheter un lapin ? »)
Voici les critères à regarder pour ne pas adopter un lapin malade :

Les lieux

Avant même de regardez le lapin, regardez l’endroit où il vit et ce qu’il a à sa disposition.
Est-ce que la cage est propre ?
A-t-il du foin ?
A-t-il à boire et à manger (granulés) ? propre ?
La cage est-elle assez aérée (pas tout en verre ou plastique) ?
A-t-il de la place pour courir ?
A-t-il de la lumière ?

Les lapins de la cage

Choisir son lapin, c’est aussi regarder avec qui il vit.
Si vous voyez un ou des lapins qui présentent des signes de maladie ou suspects, méfier vous. Souvent les maladies sont contagieuses. Si un lapin est malade, il se peut que le votre ne tarde pas à l’être.
Si vous choisissez un lapin assez grand, « adulte », regardez s’il vit seul. Il arrive que des personnes achètent une femelle pleine sans le savoir (une lapine peut être fécondée dès 3-4 mois par un mâle du même âge).

Votre lapin

Globalement le lapin (et les autres) doivent être propres et actifs (bien qu’ils fassent souvent la sieste en milieu de journée). Voici les points à vérifier plus particulièrement :
– le nez. Il doit être sec et propre, pas de croûte, de nez plein, sale ou qui coule.
– les yeux. Ils doivent être propres aussi, ne pas couler. Le poil autour de l’œil doit être sec et ne doit pas manquer.
– le poil. Il doit être propre, régulier, sans trou, sans pellicules, doux, non ébourriffé, revenir en place facilement. Si vous voyez qu’il manque du poil, le lapin peut avoir un parasite (teigne ou gale). La peau doit être saine, sans blessure ou croûte. Le lapin est un animal très propre. S’il ne fait pas sa toilette, il est sûrement malade.
– les fesses. L’arrière-train de votre lapin doit être propre, sec et sans traces de diarrhée.
– les oreilles. Elles doivent être propres à l’intérieur (pas de croûtes jaunes ou noires). Elles ne doivent pas manquer de poil à l’extérieur. Parfois les oreilles sont colorées à cause d’un tatouage (lire l’article), cette couleur partira.
– la tête. Elle doit être tenue bien droite, ne pas pencher d’un côté. De même, le lapin ne doit pas tituber, mais bien tenir sur ses pattes, même en se dressant sur les pattes arrières.
– les pattes. Les pattes avant doivent être sèches à l’intérieur. Si elles sont mouillées, cela révèle un nez mouillé, que le lapin nettoie avec ses pattes.

Attention : Si un des lapins présente un des symptômes décrits ci-dessus, et même si celui que vous voulez prendre n’a rien, ne prenez aucun lapin. « Votre » lapin peut être porteur de la maladie mais ne pas l’avoir déclarée.

D’autres maladies peuvent être génétiques et n’affectent pas forcément tous les lapins :
– les dents. Vérifiez qu’elles soient bien alignées, qu’elles s’affrontent bien, et qu’elles soient courtes. S’il y a un écart entre les dents du haut et du bas (mâchoire inférieure trop courte ou trop longue) le lapin a un problème. Les dents du bas doivent être derrière celles du haut et les toucher. Les lapins qui ont des problèmes de dents doivent se faire couper les dents tous les mois ou être opérés.
– Les pattes. Les pattes arrières doivent être bien parallèles quand le lapin marche, pas en canard ou à angle droit par rapport au corps. Le lapin doit marcher et sautiller sans difficultés et sans traîner une patte.

Regardez aussi la taille de votre lapin. Un lapin en âge d’être vendu n’est pas plus petit que votre main. C’est encore plus vrai pour les béliers qui sont plus grands que les oreilles droites. Acheter un lapin de petite taille ne garantit pas qu’il sera petit une fois adulte. C’est bien plus souvent le signe d’un lapin très jeune, qui n’est pas prêt à vivre seul.
Trop de lapins sont vendus à 4 ou 6 semaines alors qu’ils ne sont pas capables de manger comme des grands. Ils meurent rapidement, ne pouvant s’alimenter, ou à cause d’une diarrhée (transition alimentaire trop brutale, flore digestive mal adaptée).

L’appétit et la vitalité

Un lapin en bonne santé est déjà un lapin actif et qui mange. Pour mieux juger de leur vitalité, allez plutôt voir votre lapin le matin (à l’ouverture) ou le soir (à la fermeture). En milieu de journée les lapins sont moins actifs et il est donc plus difficile de juger de leur vitalité.
Vérifiez alors que votre lapin est vif, qu’il court, s’allonge de tout son long, se tient correctement sur ses pattes arrières, mange du foin et des granulés et boit au biberon (ou dans la gamelle).
Si vous le pouvez, tendez lui un granulé ou un morceau de foin pour vérifier son appétit.