Où acheter un lapin ?

Quelque soit l’endroit où vous choisissez d’acheter votre lapin, observez-le sous toutes ses coutures avant de l’adopter.
S’il est généralement vrai qu’il vaut mieux acheter chez un éleveur qu’en animalerie, il existe de bonnes animaleries (qui se fournissent chez de bons éleveurs et respectent l’hygiène élémentaire) et de mauvais éleveurs (qui font des lapins pas forcément nains, vendus trop tôt et à la génétique et la santé douteuse).
Il faut toujours inspecter le lieu d’élevage ou de vente, les reproducteurs et les nichées avant de se décider à adopter.

Voici toutefois quelques généralités sur les avantages et inconvénients des différents lieux d’achat.

Le prix d’un lapin nain

Un lapin nain vous coûtera entre 15 et 40 euros, que ce soit chez un éleveur, en animalerie ou en exposition. Les éleveurs sont même souvent moins chers que les animaleries.
Ne payez pas un lapin (soit disant) nain plus de 50 euros, aussi rare que soit la couleur ou le poil (soit disant également). Le prix ne fait pas la qualité et ne garantit pas la santé de votre animal. Cherchez ailleurs, vous trouverez sûrement votre bonheur à un meilleur prix.

Dans un refuge

De plus en plus de lapins adultes (ou jeunes) sont abandonnés par des gens qui n’ont pas assez réfléchi avant de l’acheter et qui l’ont relâché dans la nature, pensant qu’il allait y survivre (ou simplement posé dans la rue ou dans une poubelle !).
Ne faites pas comme ces gens et réfléchissez avant d’adopter un lapin (lisez l’article 10 bonnes raisons pour …).

Appelez les refuges près de chez vous pour savoir s’ils ont des lapins. Peut-être pourrez vous en aider un qui n’attend qu’un bon maître et beaucoup de caresses.

Vous pouvez aussi voir de nombreux lapins à adopter sur divers sites Internet consacrés à ces animaux abandonnés, notamment sur  www.aubazardesnac.com (qui organise des covoiturages et ne se sépare des animaux qu’une fois soignés et sociabilisés).

Chez un éleveur

Il existe bien plus d’éleveurs que vous ne le pensez, parfois même juste à côté de chez vous.
En France, il y a plusieurs milliers d’éleveurs de lapins reconnus (recensés par la FFC), toutes races confondues, et quelques centaines d’éleveurs de lapins nains reconnus.
Ils élèvent souvent en tant qu’amateurs, par passion, pas comme profession principale. Ils sont donc impossibles à trouver dans l’annuaire.
Les associations, groupements et clubs avicoles ou cunicoles ont des adresses d’éleveurs. Contactez-les.

Les avantages de l’éleveur sont nombreux.
Vous pourrez y voir les parents (taille adulte de votre lapin) et les prix remportés en exposition (garantie sur les critères de la race des lapins).
Vous pourrez y observer les conditions de vie et les aliments donnés.
Vous pourrez aussi observer votre lapin, et les autres, pour voir s’il est bien actif, joueur, curieux, doux, etc.
Il pourra vous conseiller et répondre aux questions que vous vous posez.

Les bons éleveurs vous donneront un jeune lapin vacciné (et vous diront quand faire le rappel), bien sevré, et des recommandations pour les vaccins, les soins et la nourriture. Ils pourront vous aider à choisir une race ou un lapin en fonction de vos critères. N’hésitez pas à leur demander la date de naissance de votre lapin et quelques traits de caractère ou conseils.

Les éleveurs peuvent ne faire qu’une variété (exemple : lapin nain de couleur noire), ou en faire plusieurs (exemple : lapin bélier nain de couleur bleue, lapin bélier nain de couleur chamois, lapin bélier nain de couleur russe, lapin nain de couleur fauve, etc.). Les éleveurs ne font pas tous des lapins de race (ou que des lapins de race), ils peuvent faire des lapins plus gros que des nains, donc observez bien les parents pour vous faire une idée de la taille adulte.

En exposition, en foire

Les éleveurs de lapins de race y vont pour exposer leurs sujets et les faire juger. Cela leur permet de savoir si leur travail de sélection va dans le bon sens et si leurs lapins correspondent bien au standard de la race.
Ils peuvent y vendre leurs animaux. Ils ont souvent plus de 6 mois et moins d’un an, surtout les nains.
Les lapins qui y sont exposés sont donc adultes, ils ne doivent plus grandir.
Même si les conditions d’exposition sont stressantes pour eux et qu’ils ne se comportent donc pas forcément comme ils le feraient ailleurs, on peut y voir si le lapin est plutôt peureux, curieux, actif, calme ou même calin.
On peut y trouver de très bons animaux de compagnie, de toutes races, avec ou sans prix (récompense).

Méfiez-vous des vendeurs de jeunes lapins. Les éleveurs qui viennent pour faire concourir leurs lapins (en cage individuelle) n’exposent pas de lapins tout juste sevrés.
Ce n’est pas parce que vous êtes dans une foire avec des lapins de race que tous les lapins sont de qualité. Il y a des marchands qui viennent vendre des lapins, pas des nains, comme on vend de la charcuterie ou des oeufs sur d’autres stands.
Même si un petit a la même couleur qu’un nain seul dans une cage, ça ne fait pas de lui un nain. Sa petite taille est plus souvent un signe de son très jeune âge plutôt que du caractère nain. La santé de ces lapins est parfois douteuse et le prix pas forcément attractif.

En animalerie

C’est la solution la plus facile, mais une des plus risquée et aléatoire.
Le choix peut y être varié, ils ont des lapins de couleurs non standard (des tachetés) ou ressemblant à des lapins de race.

Ne vous fiez pas à leurs appellations.
Le fait qu’ils appellent un lapin « nain » ne garantit pas du tout sa taille adulte. Souvent leurs lapins nains sont deux fois plus gros qu’un vrai lapin nain d’éleveur de lapins de race. D’ailleurs, si vous demandez le poids adulte (ce qu’ils ne peuvent souvent pas garantir), ils vous diront que leurs lapins nains oreilles droites font 2 kilos une fois adulte, et les béliers nains en font 3. Rien de nain à cela.
L’appelation Toy ou extra nain est la preuve que leur « nain » ne veut rien dire. Il n’y a pas de race plus petite que les nains. Ces lapins plus petits sont vendus plus chers, soit disant parce qu’ils seront plus petits une fois adulte. Cela peut être vrai… ou faux. La petite taille du lapin que vous voyez peut être effectivement due à son nanisme, ou à son jeune âge. Un lapin d’un mois est plus petit qu’un lapin de deux mois…
Ne croyez donc pas ce qu’on vous dit, c’est souvent un argument de vente, pas une garantie.

Ne choisissez pas le plus petit, cela ne garantira pas sa taille adulte. Prendre le plus petit peut vouloir dire prendre le plus jeune, le plus chétif.
Au besoin, réservez-le et revenez le voir une semaine plus tard, voir si il est toujours là et bien en vie.
Si la taille du lapin est vraiment un critère important pour vous, aller chez un éleveur et demandez à voir les parents.

Certains lapins sont également tatoués dans l’oreille. Souvent ces tatouages ne veulent rien dire, ce n’est qu’un numéro de lot. Cela ne garantit pas la race du lapin ou sa provenance d’un éleveur. D’ailleurs un éleveur ne tatouerait pas un jeune lapin qu’il va vendre à un particulier ou une animalerie.
Pour en savoir plus sur les tatouages, lisez cet article.

Concernant la vaccination, certaines animaleries disent que les petits sont vaccinés, mais il est rare d’avoir un certificat réel donnant la date de vaccination, le produit utilisé et le cachet d’un vétérinaire, de façon nominative (ou avec la description du lapin). Il est donc difficile de savoir si le lapin est réellement vacciné…

Chez un particulier

Les particuliers ont rarement des lapins de race, surtout les deux parents d’une même variété. Vous n’aurez donc certainement pas un petit de race, et peut être pas un lapin vraiment nain.

Vous pouvez au moins voir le gabarit de la mère pour vous faire une idée de la taille adulte de votre lapin. Attention toutefois, les bébés peuvent être plus grands ou plus petits que les parents, et les lapins nains ne font pas que des bébés nains.Si les propriétaires sont sérieux, vous pourrez avoir un petit correctement sevré, à 2 mois et ils pourront vous dire la date de naissance de votre lapin.

Ils pourront aussi vous renseigner sur ce qu’il est habitué à manger et vous en dire plus sur son caractère (qui changera certainement en grandissant).
Enfin vous verrez les conditions dans lesquelles il vit, et pourrez l’observer librement pour voir s’il est bien actif, joueur, curieux, doux, etc.
Le nombre de petits et de portées est limité, mais les couleurs peuvent être variées. La vaccination est rare, il faudra donc la faire à vos frais.