Quel type de lapin pour moi ?

Choisir son lapin est avant tout une affaire de goûts.
Certains les préfèrent unis, d’autres en dégradé, ou de plusieurs couleurs, tachetés, symétriques, rayés, etc. Certains préfèrent les poils longs, d’autres les poils courts ou même très courts. Certains voudront un lapin aux oreilles droites, d’autres aux oreilles tombantes. Certains voudront un lapin nain, d’autres un grand. Certains préfèrent les mâles, d’autres les femelles.
Tout est possible avec les nombreuses races (officiellement reconnues) et les très nombreuses variétés de couleur acceptées, sans compter les croisements qui rendent les possibilités quasi infinies.

Toutefois, avant de craquer sur un lapin, il faut savoir à quoi il faudra faire face. Par exemple, prendre un lapin au poil long sera plus contraignant que d’en prendre un au poil court.
Il faut aussi savoir ce qu’on nous vend (il peut y avoir erreur ou tromperie volontaire sur « la marchandise »). Il n’est pas rare de voir des erreurs de sexage, pouvant être très gênantes quand on a déjà un autre lapin. Il n’est pas rare non plus qu’un lapin soit disant nain fasse plus de 2-3 kilos une fois adulte.

Ecoutez votre coeur, mais sachez à quoi vous attendre et faites tout de même attention à ce que vous achetez pour ne pas le regretter.

Quel poil ?

Tous les lapins ont le poil doux et propre.
Le lapin n’a pas besoin d’être lavé (pas besoin de le baigner), il fait souvent sa toilette (plus qu’un chat) et entretient beaucoup son poil.

Le lapin au poil court ou très court ne nécessite pas d’entretien particulier. Toutefois un brossage peut être utile en période de mue pour enlever le poil mort. Un lapin qu’on brosse et qu’on caresse aura le poil plus doux qu’un lapin dont on ne touche jamais le poil, cela enlève les poils morts (rêches).

Le lapin au poil long a besoin de plus de brossage que les autres, environ tous les 2-3 jours (voire même tous les jours), toute l’année, pour éviter les noeuds et les problèmes digestifs.
Par ailleurs il lui faut une litière qui ne reste pas collée dans le poil. Il faut donc éviter les copeaux (qui forment des noeuds dans le poil).
Contre les problèmes digestifs, il est conseillé de lui donner un aliment riche en fibres, et même de lui donner uniquement du foin une journée par semaine notamment en période de mue.

Il existe cinq types de poil officiellement reconnus, fonction de la longueur et de la finesse du poil. Ces poils peuvent être sur des lapins nains ou non nains. Cela donne des aspects et des touchers différents au lapin (cliquez sur les races pour voir plus de photos).

– le poil long (plus de 7 cm). Le lapin est alors de race angora (nain ou non nain).
– le poil mi-long (plus de 3,5-4 cm). Le lapin est alors de race renard (nain ou non nain).
– le poil normal (environ 3 cm). Le lapin n’a alors pas de mention particulière (c’est un poil ras, normal).
– le poil très court (moins de 2 cm). On les reconnait aussi à leurs moustaches très courtes et frisées. Le lapin est alors de race rex (nain ou non nain).
– le poil de longueur normale, mais très fin, très brillant. Le lapin est alors de race satin (nain ou non nain).

Les races rex, satin et renard sont rares en animaleries. Vous les trouverez surtout chez des éleveurs.

A ces 5 types, on peut rajouter toutes les variantes non reconnues et non stabilisées :
– le lapin tête de lion, avec une crinière plus ou moins longue autour de la tête et parfois sur le bas des cuisses (pouvant disparaitre en grandissant).
– le lapin Teddy, proche de l’angora, mais avec encore plus de poils (sur les joues).
– le lapin Fuzzylop ou Cashemire, qui se rapproche de l’angora et du renard (poil long sauf sur la tête).
– le lapin Nounours, encore un nom pour une variante indéterminée entre l’angora et le tête de lion, un lapin plus ou moins poilu en somme.
– le lapin Bouclette, qui est un rex au poil ondulé (le poil fait des vagues), un mauvais rex.

Oreilles droites ou tombantes ?

Le lapin aux oreilles droites peut avoir des oreilles plus ou moins grandes. Cela dépend généralement de la taille du lapin.
Un lapin nain aura des oreilles très petites (6-7 cm maxi une fois adulte), toujours plus petites que la tête. Ses oreilles, comme le reste de son corps, sont atteintes de nanisme et sont donc forcément petites.
Un lapin aux oreilles plus grandes n’est pas un lapin nain (au mieux c’est un lapin de petite taille). Elles peuvent être plus ou moins larges, épaisses, fines, serrées ou écartées selon les races.
En observant la taille des oreilles, il est possible de se faire une idée sur le caractère nain d’un lapin aux oreilles droites.

Nain

Nain

Non nain

Non nain

Le lapin bélier a des oreilles larges et longues comparé aux oreilles droites. Il n’est pas possible de savoir si un bélier est nain en regardant ses oreilles.
Ses oreilles peuvent tomber complètement à à peine 1 mois ou à seulement 3 mois selon les cas. Cela dépend notamment de la longueur et de la souplesse des oreilles (plus longues elles tombent plus vite).
Parfois certains gardent toujours les oreilles « en avion » (à l’horizontale), c’est le signe d’un croisement avec un lapin aux oreilles droites.
Les lapins bélier n’ont pas plus de problèmes auditifs que les lapins aux oreilles droites. Ils entendent très bien. Leurs oreilles ont besoin d’être un peu nettoyées, surtout en vieillissant (faire surveiller la propreté du conduit auditif par le vétérinaire). Ils savent tout autant être expressifs avec leurs oreilles.

Adulte

Bébés béliers

Lapin nain, non nain, extra-nain ?

Outre les variantes de poils et d’oreilles, de nombreuses tailles de lapin existent. Il existe des lapins d’à peine 1 kilo et d’autres de plus de 7 kilos.

Demandez-vous d’abord de quelle place vous disposez pour lui. Plus un lapin a une grande cage, plus il est heureux.
Le plus petit des lapins (moins d’un kilo) ne peut pas vivre dans une cage à hamster, il lui faut au moins une cage de 60 cm de long.
Les lapins plus gros (2 kilos) auront besoin d’une cage d’un mètre. Les cages les plus grandes (1,4 m) seront d’autant plus agréables pour lui, mais sont peu pratiques pour vous (notamment pour les laver).
Les lapins de plus de 4 kilos seront vite à l’étroit dans les cages du commerce. Il leur faudra un enclos ou une extension (parc), avec un bac à litière, pour être à l’aise. Cette solution est d’ailleurs la plus adaptée à tous les types de lapins, pour leur offrir le plus d’espace sécurisé, en plus des sorties journalières.
La vie en liberté est le mieux, mais nécessite un intérieur parfaitement sécurisé et adapté au lapin.

N’oubliez pas non plus que plus le lapin est gros, plus il mange, et plus il vous coûtera cher en granulés, foin et litière.

Du point de vue du caractère, les petits lapins sont généralement plus remuants, plus vifs que les grands. Les béliers sont également réputés plus tétus que les autres.
Toutefois chaque lapin a son caractère et vous pouvez très bien avoir un petit lapin très calme, un bélier obéissant et un grand lapin actif.

Attention !
Beaucoup de lapins sont vendus comme « lapin nain » mais ne le sont pas réellement.
Selon que vous achetiez votre lapin chez un éleveur « certifié » (faisant du lapin de race, remportant des prix en exposition), chez un éleveur amateur (ne faisant pas du lapin de race), chez un particulier, dans un refuge, sur un marché ou en animalerie, un lapin dit nain ne sera pas forcément nain une fois adulte.
Un vrai lapin nain ne dépassera pas les 1,5 kilos (2 kilos dans le cas du bélier).
Un faux lapin nain peut être bien plus gros (plus de 3 kilos parfois).
Méfiez-vous donc du nom donné à un lapin.
Bien souvent l’appellation nain est plus synonyme de « lapin de compagnie » que du caractère nain (très petit).

Quant aux appellations « extra-nain », « mini-nain », « toy », etc., ce ne sont que des noms commerciaux, destinés à vous faire croire que le lapin va rester petit. Ce nom est utilisé lorsqu’il y a plusieurs catégories de lapins soit disant nain. Il y a donc les nains (des non nains bien souvent) et les encore plus nain.
Ces appellations n’ont aucune valeur, n’apportent aucune garantie. Il n’est pas possible de faire du lapin plus nain que les vrai nains. Ces lapins « super nain » sont au mieux des vrais lapins nains, au pire des non nains vendus extrêmement jeunes (plus c’est petit plus on croit qu’ils vont le rester), voire même les deux. Il est donc souvent dangereux d’acheter un lapin extra-nain. Il peut être tellement jeune qu’il est incapable de manger du foin et des granulés et donc voué à une mort en quelques jours.

Méfiez-vous donc des vendeurs. Bien souvent ils mentent sur l’âge réel des lapins et ne savent pas grand chose sur leur réelle taille adulte.
N’achetez pas les lapins plus petits que votre main et observez les bien avant de vous décider. N’hésitez pas à le réserver et revenir quelques jours plus tard pour venir le prendre, vous pourrez ainsi juger de sa viabilité.

Mâle ou femelle ?

Certaines personnes vous diront qu’elles préfèrent les femelles, d’autres préfèrent les mâles. Certaines auront eu des femelles gentilles et des mâles agressifs, ou l’inverse, des femelles actives et des mâles calmes, ou l’inverse.

On peut généraliser en disant que les femelles sont plus territoriales et défendent plus leur cage, notamment pendant qu’elles sont en chaleur (à partir de 5-8 mois).
On peut aussi dire qu’elles sont plus « inconstantes » du fait de ces chaleurs. Très gentilles un jour, agressives le lendemain, propre pendant un temps puis à marquer leur territoire, pour des durées indéterminées et aléatoires.
Le mâle est plus constant, mais pas forcément plus agréable à vivre. Il peut être constamment excité, à grimper vos pieds, le chat de la maison, ou à uriner à divers endroits.

Tous deux peuvent se montrer agressifs pour défendre leur gamelle ou leur cage.
Tous deux peuvent ne pas être câlins ou faciles à manipuler.
Tous deux peuvent être amenés à uriner pour marquer leur territoire ou attirer des partenaires.
On ne peut donc pas dire qu’une femelle sera comme ci ou un mâle comme ça, c’est très variable.
Le caractère et le comportement dépendent surtout de l’éducation du lapin, de son environnement et de sa propre personnalité.

Attention ! 
Les animaleries, et même les vétérinaires ou les éleveurs avec peu d’expérience, se trompent régulièrement sur les sexes.
Si vous n’avez qu’un lapin, ce n’est pas bien grave.
Mais si vous avez déjà un lapin et que le sexe du nouvel arrivant est un critère important, apprenez à reconnaitre vous même le sexe, ou allez chez un éleveur qui s’y connait.

Si vous avez déjà un lapin ou si vous en prenez plusieurs, faites bien attention pour ne pas vous retrouver avec des portées non désirées et précoces.
Dans le mois suivant l’achat (avant leur 3 mois), faites vérifier les sexes par un vétérinaire ou faites-le vous même en comparant. Une fente, c’est une femelle. Un point cerclé, c’est un mâle.
Dans le doute, séparez-les.
Ne laissez pas les femelles avec les mâles. Ils peuvent se reproduire très tôt, dès 3 mois, parfois même encore plus tôt, et il ne leur faut pas longtemps pour s’accoupler (quelques secondes d’inattention peuvent suffire). Il est risqué pour une femelle de moins de 6-8 mois d’avoir une portée, que ce soit pour sa croissance personnelle ou pour la mise-bas.
Méfiez-vous de 2 mâles ensembles. Une fois que la montée hormonale commence (dès 3 mois), ils peuvent se battre à mort alors que la veille ils s’entendaient encore parfaitement.