L’enclos « BESCHERMING » : un enclos à étage

En Hollandais, Bescherming veux dire « Protection ». En effet, ce modèle a été conçu pour résister aux attaques de mes petits monstres : Chipie et Moos.

Cet enclos permet de leur offrir un plus grand espace grâce à un meilleur agencement (par rapport à leur ancienne cage).

Vue d'ensemble de l'enclos

Vue d’ensemble de l’enclos

Les caractéristiques de l’enclos

Cet enclos a été conçu pour :

  • résister à l’attaque quotidienne des quenottes ;
  • protéger les murs de leurs saletés (j’entends par là les jets de pipi et les crottes envoyées à tout va dans la maison) ;
  • utiliser le bac de leur ancienne cage. Ainsi, l’armature de l’enclos repose entièrement sur leur bac, au sol ;
  • sortir facilement le bac, grâce à une trappe en bas de l’enclos.

Les dimensions de l’enclos

L’enclos BESCHERMING n’est guère plus grand que leur ancienne cage, mais cela leur suffit amplement.
Les dimensions sont :

  • longueur 90 cm ;
  • profondeur 55 cm ;
  • hauteur 75 cm.

Les matériaux

Pour réaliser ce modèle, il m’aura fallu :

  • 6 tasseaux de 2,5m ;
  • 3 barres de 2m pour la protection des tasseaux ;
  • 2 planches de contreplaqué hydrofuge ;
  • 2 plaques de plexiglass de 1mx1m ;
  • des vis agglo ;
  • des charnières ;
  • des verrous ;
  • différents coudes de fixation.

L’armature : pleine d’astuces et protections

Les tasseaux à l’intérieur de l’enclos ont été protégés par des pièces métalliques.
On remarque (cf. photo) qu’il n’y a guère d’endroit où elles pourront grignotter le bois grâce aux protections fixées partout.
L’effet brillant en haut de la photo est dû au plexiglass. Il permet de protéger le mur des jets d’urine, sans le masquer (pas comme un panneau en bois).

Une protection en métal

Une protection en métal

Fond en plexiglass et protections métalliques

Fond en plexiglass et protections métalliques

Sur la façade, j’ai mis du grillage pour qu’elles puissent tout de même un peu respirer. Il ne faudrait pas qu’elles étouffent, enfermées dans du plexiglass 😛 !
La trappe en bas est faite de contre-plaqué imitation bois pour que ce soit plus coordonné avec nos meubles. En même temps, elle cache le bac vert de la cage qui n’est pas très joli. Elle permet de sortir facilement le bac pour le nettoyer.

La facade de l'enclos

La facade de l’enclos

La trappe pour sortir le bac

La trappe pour sortir le bac

Voici l’armature de l’enclos. La facade est donc en grillage (avec trappe), le fond en plexiglass, et les côtés sont un mélange des deux.
La partie basse (rez-de-chaussée) est en plexiglass pour protéger du pipi éventuel lors des poses pipis dans le bac. L’étage est en grillage, mais le plexiglass se prolonge également sur les 15 premiers centimètres, pour retenir les crottes qu’elles y feront.

La finition : l’intérieur

Reste à poser le plancher de l’étage. Il a d’abord fallu faire une entaille à chaque coin de la planche pour qu’elle rentre dans l’armature et repose sur les 3 tasseaux horizontaux.

Puis j’ai taillé un trou pour leur permettre de descendre dans leur bac (coin pipi).
Toutefois, pour rendre le saut moins haut (mes filles ne sont pas kamikases), une petite planche (comme une marche) a été posée en dessous pour couper la descente.
Trappe pour aller dans la litière

Trappe pour aller dans la litière

Voici donc ce que donne l’enclos une fois fini avec la petite porte de sortie ouverte.
Notez la planche (blanche) du dessus fixée avec des charnières afin de pouvoir ouvrir et fermer facilement le « toit » de l’enclos.

Le test des lapines

Mes petites lapines ont eu un peu de mal à s’habituer aux planches car elles sont très glissantes. Au début, c’était « patinage artistique ». Mais finalement elles ont vite pris le coup de patte quand elles se sont aperçu que la nourriture était à l’étage. Aaaahhh l’appel de l’estomac est toujours vainqueur !
Petite note de la créatrice : Si j’avais des améliorations à apporter, je découperais l’étage en deux parties amovibles car avec ce modèle, quand les lapines sont au rez de chaussée, il n’y a aucun moyen de les récupérer ou de les caresser (à part tirer le bac).

———————————————————————-
Merci à Fripouille pour cet article.